Prototype à disque de Nipkow 30 lignes


Histoire

En 1928, Ernest CHAMON, Président de la Compagnie des Compteurs de Montrouge se rend à Londres, accompagné de son Directeur Jean Le DUC. Ils y rencontrent John L. BAIRD et assistent à une démonstration de télévision. A leur retour en France, Ernest CHAMON demande à Jean Le DUC de créer un service de télévision. Ce dernier fera appel à un grand mathématicien issu de l'Ecole Supérieure d'Electricité (actuelle SUPELEC): René BARTHELEMY, pour créer et diriger le futur laboratoire d'essais.

En 1931 aura lieu en France à Malakoff, la première démonstration publique de télévision dans l'amphitéatre de l'Ecole Supérieure d'Electricité, sur la demande de son directeur Paul JANET.

BARTHELEMY s'est très vite rendu compte des aléas du système BAIRD qui ne permettait pas d'obtenir une stabilité suffisante de l'image. Il travaille alors d'arrache-pied sur le problème épineux de la synchronisation et dépose plusieurs brevets en ce sens. Il communique également les résultats de ses travaux à l'Académie des Sciences au moyen de conférences régulières.

Alors que les anglais conservent le système BAIRD au format 7/3, BARTHELEMY adopte très vite le format 4/3, lequel permet ainsi l'usage du télécinéma et la visualisation de films sur les récepteurs à disque de Nipkow.

1931 en France, la télévision sort du laboratoire, mais il reste encore beaucoup à faire pour qu'elle devienne commercialement exploitable. Des exigences se font jour quand à la définition et la dimension de l'image.
A cette époque, seuls les Anglais ont des programmes réguliers diffusés par la BBC avec le matériel fournis par la J.L BAIRD Co.

Caractéristiques du prototype

- Cette machine a été conçue en respectant le plus possible les disponibilités technologiques de l'époque qu'elle représente. Ainsi, l'amplificateur d'image est construit avec des lampes et transformateurs de 1930.
Le disque de Nipkow à 30 trous est entrainé par un moteur synchrone régulé par la fréquence du secteur électrique. Sa vitesse de rotation de 750 tours/minutes est de ce fait, parfaitement stable. Il est possible de visualiser des films en format 4/3.

- Contrairement à la machine BAIRD où le défilement des lignes se fait dans le sens vertical de bas en haut et de droite à gauche, ici l'exploration a lieu de gauche à droite et de haut en bas. Ce format était également utilisé par la firme allemande TEKADE.

- La couleur rouge-orangé des images rudimentaires que l'on peut observer sur cette machine, est caractéristique de ce que l'on observait avec la lampe néon placée derrière le disque de Nipkow.

- Lorsque BARTHELEMY commence ses essais du 30 lignes, peu de personnes suivent ses émissions expérimentales, car à part la firme INTEGRA qui produit quelques kits de télévision, il n'y a pas d'appareils disponibles sur le marché. La plupart des amateurs avertis construisent eux-même leur machine.

- Le prototype ici présenté est assez proche de ce qu'ils ont pu réaliser avec les moyens qui étaient les leurs.

Précédente